Other Languages
EnglishFrenchGermanItalianPortugueseSpanish

Histoire du Maroc

Histoire du Maroc-TerrasseHistoire du Maroc

des origines à l’établissement du Protectorat français

Henri TERRASSE

Casablanca, Éditions Frontispice, 2005

Une reprise de l’édition de 1949

In-8°, 2 vol., VII+401/509pages, carte in-texte

ISBN N° : 9954-440-11-9 et N° 9954-440-12-7

 

 

 

Prix des deux volumes en dirhams…………………………………………………….800,00


Pour la publication de son « Histoire du Maroc », Henri Terrasse a recueilli pendant vingt ans les résultats de ses recherches, étudiant et enseignant l’histoire du Maghreb al-Aqsa. Il s’est basé aussi sur des œuvres, des revues et des collections consacrées aux études du Maroc. Ce remarquable recueil renferme de multiples subdivisions et sous-titres, dispositions typographiques permettant au lecteur de se renseigner rapidement sur un évènement de l’histoire marocaine, et sur toutes les forces et influences qui se sont affrontées dans ce pays au cours des siècles.

Histoire du Maroc d’Henri Terrasse comprend 8 livres répartis en deux volumes.

Le livre I résume tous les siècles passés avant l’Islam.

Le livre II décrit la conquête musulmane.

Le livre III étudie la formation et l’évolution de l’Islam berbère et embrasse ainsi, non seulement la période Idrisside, mais aussi la rivalité, dans le cadre marocain, des dynasties étrangères, Fatimides et Oméiyades, puis la création des petits royaumes Zénètes.

Le livre IV rapproche les Almoravides et les Almohades qui ont placé le Maroc à la tête de l’Occident musulman et représentent l’apogée de l’Islam berbère.

Le livre V raconte l’époque des Mérinides pendant laquelle le problème arabe, posé avec acuité devant le Maroc et non résolu par les souverains Zénètes, provoqua le déclin de l’Islam berbère.

Le livre VI analyse, sous les Ouattassides et les Sa’adiens, la crise de l’histoire marocaine, ce XVème siècle où le Maroc manque son destin, et qui est au contraire le moment où le vieux monde occidental prend le grand tournant qui ouvre les temps modernes.

Le livre VII aborde la période du Maroc isolé et anarchique qui se prépare sous la dynastie Alaouite et la survivance médiévale qu’il connaît jusqu’au XXème siècle. On voit comment Henri Terrasse a mené parallèlement et admirablement concilié la chronologie des faits et leur enchaînement logique. Mais la valeur des explications est fortement complétée par deux parties qui, dégagées par nature du cadre temporel, précèdent et terminent l’histoire proprement dite. En effet, à la suite de l’avant-propos et de la bibliographie, Henri Terrasse a placé une Introduction sous la forme d’une étude géographique et ethnique des forces permanentes de l’histoire marocaine, c’est-à-dire le pays lui-même et ses habitants – les seuls vraiment autochtones – les Berbères.

Le livre VIII, le dernier, est une vue d’ensemble. Dans cette fresque magistrale sont rassemblées d’une part les données essentielles de chacun des grands problèmes, politique, social, religieux, linguistique, économique de l’histoire marocaine, d’autre part la physionomie spécifique de chacune des régions naturelles et leur contribution particulière à l’évolution commune. Le Jury qui a attribué à cet ouvrage le Prix du Maroc pour 1951 n’a pas seulement voulu lui assurer l’audience d’un plus large public que des spécialistes, mais aussi, et surtout, exprimer à l’auteur la reconnaissance des amis du Maroc et de l’histoire. 

© Éditions Frontispice - 2015
Up