Other Languages
EnglishFrenchGermanItalianPortugueseSpanish

Synopsis des Ouvrages

Le Maroc

Le Maroc vu par le géographe Augustin Bernard est un ouvrage très documenté, édité d'abord en 1932, qui présente l'histoire du Maroc depuis les origines jusqu'au début du XXème siècle. Après avoir décrit les conditions géographiques du pays, l'auteur retrace l'histoire des origines jusqu'aux dynasties chérifiennes, puis la vie sociale, économique, religieuse et politique des tribus et du Makhzen. Ensuite les convoitises européennes, du moyen âge jusqu’en 1912, puis l’installation du protectorat français (la "pacification", l’insurrection d’Abd-El-Krim...), enfin l’organisation des administrations, des structures économiques, etc. C'est un panorama intelligent et bien précis.

Corpus des Tapis Marocains

Prosper RICARD, directeur honoraire des Arts Indigènes, a réalisé un magnifique travail de conservation des styles et techniques des tapis marocains, offrant un vaste échantillonnage photographié, puis représenté sous forme de grilles millimétrées avec les indications de couleur nécessaire à leur réalisation fidèle. Les pièces reproduites ont été choisies parmi les plus typiques des différentes régions afin de donner une impression générale de la production tapissière marocaine.

Voyages d’ Ibn Batoutah

Cette édition en quatre volumes de la version arabe de l'Odyssée du voyageur marocain Ibn Battuta (1304-68/9), avec traduction française a été publiée de 1853 à 1858.

Kitab al-Istiqça

Abou al-Abbas Ahmad Ibn Khalid EN-NACIRI ES-SALAOUI était un des plus grands savants arabisants du 19ème siècle. Décédé en 1897 peu de temps après avoir mis la touche finale à sa chronique sur l’histoire des dynasties marocaines (kitab al Istiqça li akhbar doual Elmaghrib el aqça).

Archives Berbères

En janvier 1915 fut créé à Rabat le Comité d’Etudes Berbères "dans le but de centraliser les travaux établis dans différentes régions sur les populations berbères du Maroc et d’en retirer des résultats pratiques concernant l’organisation et l’administration des tribus…" Le Comité d’Etudes Berbères assurait la publication des Archives Berbères relative à l’étude des mœurs, des arts, des institutions et des dialectes des populations berbères de l’Afrique du Nord.

Archives Marocaines

Les Archives Marocaines constituent une collecte de renseignements qui permet une meilleure connaissance du Maroc et c’est en fait l’une des collections les plus considérables imprimées. Les objectifs à atteindre étaient multiples : - étudier les populations et les tribus marocaines ainsi que l’histoire des dynasties, - préparer un catalogue sur les tribus et Zaouias, - décrire les traditions, coutumes et institutions du pays.

Casablanca et sa région

Villes et tribus du Maroc,  par la Mission Scientifique du Maroc (Collection de 11 volumes) :Vol. I et II: Casablanca et sa région - Chaouïa (2 tomes) Volume I : Consacré à la ville de Casablanca et aux Chaouïa en général. Volume II : Passe en revue les principales tribus : Médiouna, O. Ziyän, Zenata, Ziyaïda, O. Hariz, Mdakra, O. Ali, Mzäb et Attâch, O. Saïd, Settat et ses tribus. Pour chaque tribu, une description du pays, des habitants, de la condition économique, de leurs fonctionnements et de la vie religieuse.

Le Grand Ismaïl

Il fallut plus de vingt-cinq ans à Moulay Ismaïl (1672-1727) pour établir définitivement son autorité sur le pays puis le protéger des menaces extérieures, des convoitises espagnoles qui occupaient El Maamoura, l'actuelle Mehdia, Larache, Assila, Ceuta et Mélilia, le Peñón de Vélez. Il devait ensuite parer aux menaces des Portugais à Mogador, des Anglais qui visaient la ville de Tanger et des Français installés sur la côte Méditerranéenne.

Mémoires d’ Abd-el-Krim

Mohammed Ben Abd-El-Krim El Khattabi a livré ses souvenirs et anecdotes au cours d’un entretien avec J. Roger-Mathieu, correspondant de guerre du Matin, qui l’interrogea à bord de l’Abda, navire qui l’emmenait ainsi que son frère si M’hammed Ben Abd-El-Krim El Khattabi, vers le Frioul, première étape sur le chemin de l’exil.  Cette rareté de 1927 ne pouvait plus longtemps rester inaccessible.

Les Confréries Religieuses Musulmanes

Extrait de l'Introduction :

L’idolâtre Oçaïd, fils de Hodaïr-el-Kotaïb, ficha sa pique en terre et s’assit: Que faut-il faire pour entrer dans cette religion? demanda-t-il à Mossab, fils d’Omaïr, qui venait de lui expliquer les principes fondamentaux du Coran.

« Te purifier avec de l’eau, répondit Mossab, déclarer qu’il n’y a pas d’autre Dieu qu’Allah et que Mohammed est son Prophète ».

Ainsi se posèrent, simplement, les premières bases de l’une des plus grandes religions qui se partagent l’humanité.

« Il n’y a de dieu que Dieu, et Mohammed est son Prophète », voilà tout ce qu’il y a d’obligatoire et d’essentiel pour le musulman, puisque l’assentiment de l’esprit à ces deux grands principes suffit pour le salut de l’âme, lui assure la possession du Ciel.

La ville de Rabat

L'Histoire et l'archéologie de la ville de Rabat des origines à 1912, sont ainsi décrites dans le premier volume, détaillées par des plans dans le second et illustrées par des planches et photographies en noir et blanc dans le dernier volume.

Magie et Religion dans l’Afrique du Nord

Cet ouvrage célèbre utilise des faits observés aussi bien au Maroc qu’en Algérie, bien que la majorité des faits soient empruntés au Maroc.  Il s’agit d’une des premières études ethnographiques digne de ce nom, et l’une des synthèses les mieux informées sur la société marocaine, qui reste indispensable à toute personne intéressée par ce domaine.

Merrâkech (Itinéraire de Casablanca vers Marrakech)

Il s'agit dans cet ouvrage d'un itinéraire de Casablanca à Marrakech, et qui s’arrête en fait aux portes de Marrakech. Le livre, très riche, fourmille d’observations ethnographiques et sociologiques. Les principaux développements portent sur les tas de pierres sacrées, l'ethnographie des Doukkala et des Rehamna: alimentation, costume, parure, fêtes, sports, chasse au faucon, circoncision, mariage, funérailles, naissance, rites agraires etc. On y trouve en particulier des passages sur la vie de certains saints, tel que Sidi Bellioût.

Ferronneries du Maroc

Dans Ferronneries du Maroc, P.-F. BAILLY a pu recueillir tous les travaux de ferronnerie rencontrés dans son domaine d’architecteToute l’ingéniosité et la grâce de ces compositions, présentées pèle-mêle, inspirées de l’art arabe, espagnol et portugais peuvent intéresser les décorateurs et les artisans appelés à participer à la reconstruction des cités nouvelles.

Histoire du Maroc

Pour la publication de son "Histoire du Maroc", Henri Terrasse a recueilli pendant vingt ans les résultats de ses recherches, étudiant et enseignant l’histoire du Maghreb al-Aqsa. Il s’est basé aussi sur des œuvres, des revues et des collections consacrées aux études du Maroc. Ce remarquable recueil renferme de multiples subdivisions et sous-titres, dispositions typographiques permettant au lecteur de se renseigner rapidement sur un évènement de l’histoire marocaine, et sur toutes les forces et influences qui se sont affrontées dans ce pays au cours des siècles.

Contribution à l’histoire du Maroc par les Recherches Numismatiques

Cet ouvrage est une contribution à l’histoire du Maroc par les recherches numismatiques, la numismatique étant la connaissance et l’étude scientifique des médailles et monnaies. Tout en étudiant les événements prestigieux de l’Afrique du Nord et les grands mouvements de l’invasion arabe, les amateurs de numismatique se pencheront sur ces pièces anciennes qui racontent, par leurs inscriptions, les conjonctures de l’histoire. La monétaire marocaine est d’une richesse exceptionnelle (monnaies antiques, monnaies arabes d’avant Mahomet, monnaies des rois berbères, monnaies des dynasties Idrissides, Almoravides, Almohades, Hafsides, Saâdiennes, Alaouites …).

Marrakech

Cet ouvrage est une longue étude sur l’histoire de Marrakech, des origines de la ville à 1912. Il se présente sous forme de 2 tomes : Le tome I est constitué par le texte lui-même. Le tome II contient une série de planches (photos en noir et blanc, représentations, plans, cartes…) qui viennent illustrer le tome I ainsi qu’un index et une bibliographie de l’histoire de Marrakech (liste des ouvrages et articles cités dans les notes).

Dictionnaire des Bijoux de l’Afrique du Nord

Après la publication de « L’orfèvrerie Algérienne et Tunisienne » en 1906, Paul Eudel s’attèle à la mise en forme de son Dictionnaire des bijoux de l'Afrique du Nord qui recense différents bijoux de la région, aussi bien citadins que ruraux. L’origine et l ‘évolution des noms des bijoux y sont analysés : Les noms donnés aux bijoux en Afrique du Nord sont en général empruntés à la langue arabe. Le plus souvent, ceux-ci sont tirés d’une particularité de leur forme extérieure.

Kitab Aayane Al-Maghrib ‘l’-Akça

Kitab Aâyane Al-Maghrib ‘l’-Akça, publication en deux volumes, présente deux parties distinctes : La première est une esquisse générale des Moghrebs, de la genèse à nos jours (1939). La deuxième est dédiée aux grands du Maroc (texte et photos en noir et blanc).

Bijoux Arabes et Berbères du Maroc

Ce livre, publié à Casablanca en 1953, présente 40 planches comprenant 153 modèles de bijoux arabes et berbères du Maroc, dessinés et commentés par Jean Besancenot. Celui-ci, chef du Service d’Iconographie au département de l’Information du Maroc, était folkloriste. Pour décrire ce livre, nous n’avons pas trouvé mieux que de reprendre certains propos de Marcel Vicaire qui en avait écrit la préface : « … Dès ses premiers voyages au Maroc, Jean Besancenot a compris l’intérêt et l’urgence des recherches folkloriques dans un pays où l’évolution rapide des mœurs et coutumes a pour conséquences l’abandon progressif des vieilles traditions…. »

Les Tatouages en Afrique du Nord

Avant de livrer "Les Tatouages en Afrique du Nord" au lecteur, nous tenons à préciser qu’au jour de notre publication, nous ne connaissons pas d’ouvrage en français qui fasse la synthèse des connaissances disponibles sur le Tatouage au Maroc.

© Éditions Frontispice - 2015
Up