Other Languages
EnglishFrenchGermanItalianPortugueseSpanish

Synopsis des Ouvrages

Noms des Juifs du Maroc

Dans ce précieux répertoire des noms de Juifs au Maroc, Monsieur Laredo, non content de recenser des milliers de noms patronymiques (avec leur calligraphie hébraïque et arabe) et de détailler leurs origines et leurs significations, a fourni un magnifique et patient travail de sauvetage de « belles traditions, de sages coutumes, de savoureuses superstitions même » avant leur rapide disparition, qu’il constatait dès les années 1920.

Moha ou Hammou le Zaïani

L’histoire de Moha ou Hammou est intéressante à plus d’un titre. Elle est d’abord une aventure profondément berbère, mais aussi, bien que pratiquement contemporaine, elle s’inscrit dans la lignée des légendes séculaires des héros de l’indépendance berbère tels le roi Koceïla, (qui était chrétien), et la reine Kahena (qui était juive). Moha ou Hammou, lui, était musulman et il combattait les chrétiens, et il est clair que les chrétiens de son époque n’étaient à ses yeux, à l’instar des Arabes du premier siècle de l’Hégire aux yeux de ses ancêtres, que des envahisseurs menaçant la liberté des Berbères, liberté à laquelle ils sont si farouchement attachés.                

Maroc inconnu

Le Rif, les Jbala, les Ghomara… Ces contrées inaccessibles aux étrangers, qui en étaient alors farouchement rejetés par des peuples irrédentistes, sont malgré tout décrites en détail, avec une grande justesse dans la description des lieux et des habitants, par un Français qui n’y est jamais allé lui-même ! Comment cela fut-il possible ?

Les Juifs de l’Afrique du Nord

L’ouvrage sur les noms des Juifs de l'Afrique du Nord de Maurice Eisenbeth est, avec celui d’A. Laredo, l’un des piliers de l’onomastique des familles juives du Nord de l'Afrique, et plus précisément de celles du Maroc. L’étude des patronymes nous permet bien souvent de jalonner sur le terrain les migrations et par conséquent, l’histoire d’un peuple.

Etude sur la tachelhît du Soûs

 Ce vocabulaire français-berbère fait partie d’une étude d’ensemble sur la tachelhit du Sous (Sud-Ouest du Maroc). Cette étude comprend : 1) Deux lexiques, l’un français-berbère (c’est le présent volume), l’autre berbère-français, complétés l’un et l’autre par un volume de notes. 2) Des textes dictés par des Chleuhs originaires de diverses tribus du Sous ; 3) Une grammaire des parlers du Sous.

Dictionnaire détaillé des noms de vêtements

C’est un dictionnaire très rare et très précieux que nous rééditons. Chaque terme y est écrit en arabe, et l’auteur cite de nombreuses références authentiques en arabe également, afin de préciser le sens de ces mots souvent encore absents des dictionnaires de son époque. Un dictionnaire qui nous fait connaître, d’une manière claire et précise, ses diverses acceptions aussi bien en Arabie, en Perse, en Syrie, qu’en Afrique.

Histoire des Juifs au Maroc

L’établissement des Juifs au Maroc remonte à une époque antérieure au christianisme, et on peut affirmer que depuis 2000 ans, les Juifs ont toujours été nombreux dans les régions de l’Atlas, ainsi que l’attestent les traces laissées sur ce sol depuis des siècles. Mais ce fait, qui a été maintes fois constaté, n’avait pas encore été justifié de façon précise : quelle est l’origine des Juifs établis dans ce pays, quel a été leur passé, comment se sont-ils développés par la suite, quelle a été leur évolution ? C’est à ces questions en particulier que l’auteur cherche à répondre, en précisant cependant que ces problèmes restent indissociables de l’histoire des Juifs dans l’ensemble de l’Afrique du Nord.

Introduction à l'histoire des Juifs en Afrique

Au début du XXème siècle, Nahum Slouschz, historien et grand érudit, s’est appuyé sur les textes anciens tels que la Bible et le Talmud, ainsi que sur divers récits mythologiques, mais aussi sur les découvertes archéologiques de son temps, telles que nécropoles et inscriptions épigraphiques en hébreu trouvées sur le sol africain.  Il a ainsi pu bâtir une magistrale synthèse de l’histoire des Juifs et de leurs périples en Méditerranée et en Afrique, depuis leurs plus lointaines origines jusqu’au Moyen-Age musulman.

Histoire des Arabes

Le Tome I passe en revue les mœurs et coutumes des anciens Arabes, l’histoire primitive de l’Arabie, l’histoire de Mohammed, l’organisation de la nouvelle société musulmane, les premiers khalifats, puis les Ommeyades, les Abassides, les dynasties de Tunisie, d’Egypte et d’Alep, les Fatimides, les khalifes de Bagdad, et enfin les institutions politiques et économiques de cette période. Le Tome II présente les Eyyoubites, les mamelouks, les relations avec les puissances d’Occident, l’Espagne et le Maghreb, les Almoravides et les Almohades, la fin de la domination arabe en Espagne, la dynastie Sa’dienne au Maroc, etc.

La Montagne Berbère

Les Imazighen, « Hommes Libres », terme aujourd’hui générique pour désigner les populations autochtones du Maghreb - dont la présence est attestée depuis 3000 ans - sont tellement présents à travers leur histoire mystérieuse, qu’ils hantent aujourd’hui plus que jamais la conscience des chercheurs modernes. Pour les y aider, voici rééditée l’étude remarquable sur le Moyen Atlas des Zaïan et des Aït Oumalou par Saïd Gennoun, un Berbère d’exception.

Berbères et Makhzen

Divisé en trois Sections, l’ouvrage de R. Montagne décrit d’abord « le Sous dans le Maghreb et dans l’histoire» en commençant par les conditions générales de vie des populations, les limites géographiques des régions politiques, le climat, etc., puis il présente la population du Sud du Maroc des origines jusqu’au XVème siècle, et du XVème siècle à nos jours. Dans le second livre, il détaille la structure des « républiques berbères » avant d’étudier, dans le troisième livre, « la naissance et le développement du pouvoir personnel » au cours de l’histoire, depuis l’amghar chef de canton jusqu’au puissant maghzen, en passant par les caïds… Montagne conclut cette étude détaillée et très documentée par des considérations sur « l’évolution politique de la Berbérie sédentaire » et  son avenir politique.

Vocabulaire et textes berbères

En éditant le vocabulaire et les textes berbères des Aït Izdeg, Henry Mercier a livré un excellent travail qui jette les bases de ce dialecte du Moyen-Atlas, avec, outre des transcriptions de conversations, un riche lexique utilisé par les Aït Izdeg… 

Dialecte Berbère des Zaïan

Cette remarquable étude du parler Zaïan, suivie de textes du folklore, apporte une contribution essentielle à la connaissance de la langue amazighe.

Dialectes Berbères du Rif

L’auteur a tenté de grouper dans cette étude les observations et les informations qu’il a pu recueillir sur les parlers berbères des cinq tribus côtières principales du Rif : Aït Ittef, Ibeqqoien, Aït Uriayen, Aït Tamsaman, et Aït Isaîd, sur ceux des deux tribus côtières du Rif oriental : Iguel’Ien et Ikebdanen, sur celui de la tribu des Aït Tuzine, limitrophe des Aït Isaïd et des Aït Tamsaman, et sur le dialecte des Bettioua, fraction des Aït Isaïd, émigrés en Oranie il y environ 200 ans, fixés aujourd’hui à Arseu.

Berbère Tamazight, dialecte des Aït Ndhir

Ouvrage d’initiation à la langue berbère qui s’adresse aux curieux et à tous ceux qui se préparent à en entreprendre l’étude. Le but en est essentiellement pratique et concerne le parler des Aït N’Dhir, tribu importante qui s’étend d’Agouraï à Ifrane.

Dialecte Berbère des Aït Seghrouchen

Citons cette phrase de l'introduction à cette Etude sur le Dialecte Berbère des Aït Seghrouchen   : « En mai 1915, le Général Henrys […] me chargea d’étudier les parlers des Aït Seghrouchen et des Aït Youssi… ». Mission simple en apparence, mais il nous est très difficile, de nos jours, de nous faire une idée des périlleuses conditions qui attendaient Destaing dans l’Atlas Marocain de l’époque ! 

Dialectes Berbères des Beni-Iznassen

Cette étude des dialectes du Rif comporte trois parties : une grammaire, une série de textes, contes et poésies, et enfin un intéressant lexique berbéro-français. Les textes sont d’une grande fraîcheur et nous donnent une idée des us et coutumes de cette région farouche, restée longtemps inaccessible à tous les étrangers à la région, quels qu’ils soient.

Cours de berbère marocain

Le domaine couvert par ce parler est délimité par la côte atlantique de Mogador à l’embouchure du Draâ et par le cours même du Draâ, rejoignant une ligne Mogador-Demnat. Ce parler, Soussiya en arabe et Tassousit en berbère, est celui de la moitié des gens de Marrakech et aussi, à quelques différences près, de nombre d’autres populations. Ainsi, le Tazerwalt, les Aït Ba Amrane des Igliwa, des Imesfiwa, des Tagoundaft (goundafi) des Imettougen, des Ihahan, pour ne citer que les plus connus, comprennent parfaitement la tasousit.

Dictionnaire de la langue berbère

Cet extraordinaire dictionnaire de la langue berbère fut rédigé par Venture de Paradis entre 1788 et 1794, mais ne fut publié qu’un demi-siècle plus tard, en 1844, par la Société de Géographie à Paris. Venture de Paradis était un éminent linguiste, professeur à l’Ecole Royale des Langues Orientales et interprète personnel de l’Empereur Napoléon Bonaparte pendant la campagne d’Egypte. Il avait tout de suite constaté que le berbère était une langue parlée de la Lybie jusqu’à l’Océan Atlantique, et qu’elle avait donc une place légitime dans l’ensemble des langues dites « orientales » étudiées dès cette époque, suivant la voie tracée par les encyclopédistes désireux de repousser les limites de leur connaissance du monde.

Langue berbère, morphologie

L’importance de cette langue (importance souvent ignorée par les peuples mêmes qui la parlent), n’est vraiment apparue que récemment. Le « berbère » est parlé de Siwa en Egypte jusqu’à l’Océan Atlantique, et sur toute la Côte Méditerranéenne jusqu’au Niger et au Sénégal. Le territoire concerné est donc gigantesque, et son histoire est plusieurs fois millénaire.

Tanger et sa zone

Description générale de la ville, du pays : l’histoire, le peuplement (musulman et juifs), la vie administrative, les institutions médicales et d’enseignement, la vie religieuse, le Fahç (étude ethnologique et économique de la tribu). 

Jamais encore cette ville-charnière entre l’Afrique et l’Occident n’avait fait l’objet d’une étude scientifique aussi complète et sérieuse, agrémentée de plans, cartes dépliantes et précieuses photos d’époque. Par bien des aspects, elle demeure inégalée de nos jours.

Tribus berbères

Tome I : Les Aït Ba Amran, Différent des autres volumes de la collection, cet ouvrage comporte la traduction d’un poème en tachelhit, un poème sur le thé et un récit de guerre entre chrétiens et musulmans aux premiers temps de l’Islam, ainsi que la traduction de chansons des Aït Ba Amran. Tome II : Districts et tribus de la vallée du Dra, Note provisoire sur les vallées du Tadgha, de l’Imider et du Saghro oriental par le Lieutenant Beaurepère, précédé d’une nécrologie d’E. Michaux-Bellaire, par le Lieutenant - colonel Justinard. Description géographique, histoire et un « aperçu sociologique » sur les diverses populations.

Région des Doukkala

Tome I : Les Doukkala, Préface de E. Michaux - Bellaire, précédée d’une notice sur E. Michaux - Bellaire par le Général Nogues. Le pays, la population, la vie religieuse et l’organisation administrative. La seconde partie dépasse largement le cadre des Doukkala et s’efforce de reconstituer les origines lointaines des Masmouda des plaines atlantiques. Tome II : Azemmour et sa banlieue, Description de la ville (médinas, qaçba, Zaouias), du port, de la pêche, des coopérations et du commerce. Monographie des tribus : Chtouka, Chiadma, Haouzia.

Rabat et sa région

L'ouvrage Les villes avant la conquête (tome 1) est consacré à l’histoire de Rabat – Salé, Les villes après la conquête (tome 2), décrit l’organisation du Makhzen et du protectorat, Les tribus (tome 3) étudie les tribus Zaër, Zemmour, etc., Le Gharb (tome 4) étudie les tribus des Djebala, Ouezzan, la généalogie des cherifs, etc.

La parure des cavaliers

Cet ouvrage, qui réunit de vastes connaissances sur les cavaliers et leur monture, sur leurs parures et sur la chevalerie arabe, est, selon la présentation du traducteur, une "Traduction française précédée d’une étude sur les sources des hippiatres arabes et accompagnée d’appendices critiques sur l’histoire du pur-sang, de l’équitation et des sports hippiques arabes, en Maghreb et en Orient."

Les chevaux du Sahara

Les Musulmans expriment sur les chevaux et leur éducation des idées insoupçonnées par l’étranger. C’est que, dans cette tumultueuse Afrique du Nord, la tradition a réservé une place de choix au compagnon inséparable des guerriers qui des siècles durant ont maintenu dans cette contrée leur identité farouche et indomptable. Entre le cavalier et sa monture, « le cheval de race, le buveur d’air », s’est affirmée une relation que le Coran et les hadiths du Prophète ont sacralisée bien au-delà du Djihad.

L’Orfèvrerie algérienne, tunisienne et au Maroc

C’est dans le raffinement des bijoux et des objets précieux que se révèle l’ancienneté d’une civilisation : Carthage était déjà réputée pour la coquetterie des ses femmes et le luxe de ses demeures, et l’orfèvrerie de l’Afrique du Nord a hérité de ces temps reculés un savoir-faire remarquable, dont cet ouvrage nous fait l’éclatante démonstration.

Description Afrique Septentrionale

Abou Obeïd el BEKRI mourut en 1094 à un âge avancé. Il rédigea entre autres une description géographique sous le titre : El Messalek wa l'Memalek, dont il nous est parvenu une partie, et par bonheur, "la notice sur l’Afrique septentrionale" qui est une description de l'Afrique du Nord de l'époque.

A travers le Maroc

Dans les années 1880, Montbard, un jeune artiste hardi, parcourut toute la zone nord du Maroc en y effectuant de nombreux croquis tout en notant ses impressions: c'est un véritable reportage illustré, souvent surprenant, d'un grand intérêt historique. L'ouvrage, tout subjectif et plein de verve, est un fabuleux document  sur le visage du Maroc de la fin du XIXème siècle, illustré avec talent de paysages, de villes, de scènes de rues ou de personnages...

Histoire des Berbères et dynasties musulmanes

Ibn Khaldoun a écrit une Histoire Universelle qui reste un monument de la pensée du Moyen-Age. L'Histoire des Berbères n’en est qu’un fragment, mais de beaucoup le mieux informé, le mieux traité, le plus développé. C’est un vaste répertoire de faits historiques qui en fait le plus important et souvent l’unique document sur l'Afrique du Nord au Moyen-Age.

Portugais au Maroc

Il s'agit d’une œuvre fondamentale de l’auteur portugais Damiao de Gois, qui se rapporte à l’époque la plus brillante de la pénétration des Portugais au Maroc. C’est en effet sous le roi D. Manuel que les capitaines portugais, maîtres de Ceuta, s’établissent à Santa-Cruz, fortifiant Mogador et Mazagan et occupent Safi et Azemmour, s’avançant même jusqu'aux portes de Marrakech.

Berbères et Arabes

Le Général Brémond est un grand érudit qui cherche la vérité derrière les affirmations de l’histoire officielle, histoire qu’il s’attache à démystifier quels que soient l’époque et le pays… Dans cet ouvrage particulier, il bouleverse totalement toutes les idées reçues sur les populations berbères et arabes d’Afrique du Nord et d’Arabie.

Les Prolégomènes d'IBN-KHALDOUN

Al Muqaddima, « Introduction à l'histoire universelle », en français, les Prolégomènes, est un livre écrit par l'historien et savant d'Afrique du Nord Ibn Khaldoun en 1377. Il pose les bases d’une toute première conception musulmane de l'histoire universelle.

Etude sur le Dialecte Berbère des NTIFA

La zone occupée par la Tribu des Ntifa, dont ce travail étudie le parler, forme sur les cartes un angle largement ouvert vers l’Océan, qui part du Grand et du Moyen-Atlas à leur point de jonction, encore mal connu. Leurs voisins immédiats sont berbères, sauf les Béni-Moussa et les Sraghna qui sont arabes, ou plus exactement des berbères arabisés. Ces derniers ont profondément modifié le genre de vie et la langue des Ntifa.

Mots et choses berbères

Beaucoup plus qu’une simple étude, ce célèbre recueil maintenant réédité est un indispensable instrument de travail pour tout lecteur intéressé par le Maroc Berbère. C’est un ensemble de notes, d’informations sûres et précises relatives à la lexicographie et à l’ethnographie berbères. Les dix chapitres de ce volume comportent chacun un vocabulaire, des textes et des études sommaires sur les mœurs et les coutumes, le tout regroupé autour d’une idée thématique : l’habitation, la nourriture, les vêtements, les maladies, etc.

Dictionnaire Français Berbère

Dictionnaire Berbère–Français. Cette publication entre dans notre série Documents et contribue à donner toute leur place aux différents parlers du Maroc, grâce à ce travail précurseur.  

Dictionnaire Berbère Français

Dictionnaire Berbère Français alphabétique. Que n’allons-nous apprendre à la lecture de cet ouvrage ! Des mots certes mais aussi des détails étymologiques surprenants.

Dictionnaire des Personnalités passées et contemporaines du Maroc (1934-1935)

Un précieux souvenir de famille et un hommage aux disparus, Le Livre d’Or est consacré dans sa première partie aux personnalités qui ont fait l’histoire du Maroc, dressé chronologiquement sous forme de curriculum vitae avec photos à l’appui et suivi d’une Annexe relative aux activités commerciales et industrielles de ces personnalités. 

La vie quotidienne des musulmans au Moyen-Âge

Dans "La vie quotidienne des musulmans au moyen âge", l’auteur  nous dit :« Nous avons essayé de mettre sous les yeux des lecteurs, les vices et les vertus de cette prestigieuse société que fut l’Islam du Moyen Age avec assez de renseignements de tous ordres.

Sidna Moulay Ismaïl, prince magnifique

Dans son avant propos, l’auteur explique pourquoi avoir choisi un titre aussi bizarre à son recueil et avoir évoqué la mémoire du plus grand prince de l’Afrique du Nord - Moulay Ismaïl, celui qu’on a appelé le LOUIS XIV du Maroc. C’est pour en faire le héros que ces contes et récits passent en revue l’enfance du Prince, à travers un folklore inattendu.

© Éditions Frontispice - 2015
Up